Marketing mobile : un peu d'histoire

Le marketing mobile est né de la convergence entre le téléphone portable et le web. Il marque l'entrée du marketing dans une nouvelle ère. Si le principe reste le même, on va chercher le consommateur là où il est, sur son mobile plateforme d'expression de la communication par excellence. Cela est notamment possible avec les différentes solutions d'Octopush.

illustration

Nouvelles technologies, nouveaux paradigmes

Si on peut évoquer les premiers balbutiements du WAP, l'histoire du marketing mobile, quant à elle, ne débute vraiment qu'en 2012.

Face à la montée exponentielle des ventes de mobiles, la première préoccupation des marques est purement technique. Le site marchand est créé de manière à restituer la même ergonomie que sur un ordinateur. Le petit « m » précède l'adresse du site, indiquant qu'il est compatible en version mobile.

Les dernières tendances sont édifiantes quant à la typologie client. Le nombre de mobinautes dépasse celui des internautes depuis 2014. Internet et le développement web qui s'y accompagne comme celui des applications mobiles constitue un marché en France gigantesque. Localiser, personnaliser, fidéliser...tels sont les nouveaux enjeux du marketing sur mobile.

Aussi, c'est toute la stratégie marketing qui va être redéfinie en fonction des nouveaux comportements. Le modèle SO-LO-MO (social, local, mobile) va servir de base conceptuelle pour la stratégie marketing. Outre le générique « think global, act local », c'est une nouvelle approche que vont devoir adopter les marques.

Nouvelle stratégie...pas tant que ça

D'un point de vue technique et légal, ce media digital va poser de nouvelles contraintes. La loi pour la confiance dans l'économie (LCEN) fixe le cadre réglementaire. Aussi, le concept n'est pas tant lié à internet qu'à l'environnement technologique. Les ventes de Smartphones ont décuplé depuis plusieurs années. C'est ensuite la généralisation d'internet sur les mobiles qui va lancer le marketing mobile. Google y a fortement contribué.

Les deux concepts sont nés dans les années 70. Ils ne se sont véritablement démocratisés qu'à l'aube du XXe siècle. Ainsi, c'est bien leur convergence qui va faire l'apanage du marketing mobile.

Sur un plan conceptuel et commercial, il s'agira d'étudier les bouleversements en matière de comportements. Le client est plus averti, plus exigeant, et se repositionne sur de nouveaux canaux (réseaux sociaux).

Cependant, peu d'études font actuellement état de changements profonds dans le comportement du consommateur. L'achat n'est pas forcément plus impulsif. Le consommateur n'est pas moins réfléchi, bien au contraire, puisqu'une mine d'informations l'attend sur la toile. C'est surtout qu'il faut aller le chercher autrement, ailleurs et au bon moment.

Les enjeux du marketing mobile

Le geofencing et le publipostage vont être deux des principaux enjeux du marketing mobile.

Dans un premier temps, il sera important pour la marque de communiquer sur sa proximité (revendeurs). Par l'intermédiaire d'une application dédiée, les utilisateurs sauront lorsqu'ils entrent dans une zone de chalandise. Les enjeux en matière de visibilité et d'accessibilité sont revus en profondeur.

La réactivité est tout aussi importante, d'où la prévalence de l'aspect technique. La présence des marques sur la toile devient un facteur clé succès. Elle doit être présente sur les comparateurs de prix, annuaires et autres applications dédiées.

Les réseaux sociaux ne sont pas en reste, quand le bouche à oreille n'a jamais était aussi important. Le marketing viral est ainsi le bouche à oreille version « on-line ». La campagne doit être d'autant mieux ciblée pour atteindre les prescripteurs et leaders d'opinion. C'est eux qui prendront ensuite le relai. Ils se chargeront de communiquer sur la marque une fois leur première expérience entérinée.

Ainsi, les techniques en matière de ciblage et de fidélisation sont revues. Le SMS se révèle alors comme l'arme fatale du marketing mobile.

Marketing mobile et publicité

Avec un taux de lecture de 95% (contre 22% seulement pour les e-mails), le media est le message le plus lu. Pour les marques, il est le moyen le plus efficace pour toucher sa cible. Mieux, il est beaucoup plus personnalisé qu'un e-mail ou un courrier. Le numéro de téléphone est plus confidentiel qu'une adresse e-mail, souvent diffusée de sites partenaires en sites partenaires.

D'un point de vue technique, les opérateurs interdisent l'envoi de plusieurs centaines de SMS simultanément. Ceci afin de se conformer à la réglementation. L'utilisateur peut se désabonner facilement grâce à l'option obligatoire « STOP ».

Le sms : un passage obligatoire

Au niveau marketing

Les marques peuvent ainsi tirer parti de plateformes spécialisées permettant le publipostage de leur communication. Des formules attractives, une assistance technique et même un service de gestion des campagnes sont proposés. Une manière de tirer parti d'un environnement technologique dans lequel l'utilisateur est séduit, donc réceptif. Ainsi, les clés du déploiement d'une nouvelle stratégie web sur mobile passe inéluctablement par le SMS pour la plus grande satisfaction de vos clients.

Avec des possibilités étendues

Essai gratuit Création de compte gratuite :

Pas de contrat, pas de date d'expiration de vos crédits, pas de volume minimum exigé de consommation.