Alerte SMS professionnelle sur mobile : pourquoi et comment mettre en place ce service ?

Pour assurer la bonne gestion de votre clientèle, il est souvent indispensable de communiquer avec elle, notamment pour envoyer des notifications en ligne à votre consommateur dans certaines situations bien précises comme un dépassement de crédit, un dépassement de consommation, un dépassement de seuil de consommation, un réapprovisionnement de produit, nouveaux tarifs, info sécurité, une notification en cas de nouveaux arrivages, nouvelle sinformations…




Dans le cas d’un produit indisponible, il est souvent utile de placer sur votre boutique e-commerce un champ pour extraire le numéro de portable afin d’émettre des alertes par message dès le réapprovisionnement du produit, ce qui est très professionnel.

Quant aux nouveaux arrivages, l’objectif est de prévenir rapidement votre clientèle pour des informations comme l’arrivée de produits susceptibles d’attirer son attention par alertes.

Objectif : informer votre destinataire rapidement sur mobile pour qu’il prenne une décision (achat/limitation de ses dépenses…).

Comment alerter un consommateur ?

Dans le cas d’une notification, il est surtout important de contacter votre destinataire rapidement – souvent en quelques minutes – et d’assurer un vecteur de communication privilégié. Or l’e-mail ne représente pas un choix judicieux excepté des messags professionnels : il risque d’être classifié comme un spam, les destinataires consultent rarement leur boîte e-mail et les ISP livrent parfois les e-mails avec retard. Notre solution : l’alerte SMS !

texto

 

Quel langage utiliser pour une alerte sms professionnelle ?

Le langage Java nous paraît tout indiqué pour bien gérer les envois de textos sur mobile pour ce service . Le Java est particulièrement recommandé dans le cas d’un jeu sur le web (domaine dans lequel le recours à ce langage est courant), ce qui le rend très performant pour en sécuriser l’accès. Ce langage est développé par la société “Sun Microsystems”. Son gros avantage : les applications conçues avec ce langage sont “cross plateform” et donc disponibles sous différents OS (Mac, Linux, Windows…). Il s’agit le plus souvent de solutions pour des applications web. L’api sms java d’Octopush est notamment accessible via le Java.

Comment envoyer un SMS, techniquement ?

La documentation technique fournit un code source complet pour automatiser vos sms avec une initialisation des données de configuration dans une classe Java spéciale :

ConfigFile

Le service internet a été spécialement conçu pour simplifier les échanges de données avec les serveurs api sms java d’Octopush.

Importez la classe Java de tableaux associatifs : “java.util.ArrayList”. Cette classe Java sera ensuite appelée dans le code source pour intégrer les numéros de téléphone des destinataires, ainsi que les variables personnalisées.

Java vous autorise en effet à intégrer des variables personnalisées dans chaque message : vous pouvez donc introduire des données nominatives telles que nom, prénom, pseudo, mais aussi des messages plus personnalisés comme un solde sur le compte, les références d’un produit, un code promotionnel… L’ajout de variables est très simple avec Java :

où correspond à un type de variable : int (entier), byte, short, long, float, string… et correspond simplement au nom de la variable.

En introduisant du texte personnalisé, vous optimisez votre taux de délivrabilité, ainsi que votre efficacité commerciale.

Astuces techniques pour optimiser votre envoi

  1. Installer le driver MySQL Connector pour extraire les données de votre base de données MySQL. Suivant l’application utilisée pour le stockage des données, il est impératif d’exploiter les données nominatives de votre base (nom, prénom…) pour optimiser votre taux de délivrabilité.
  2. Séparer les envois (1 pour chaque client pour un message personnalisé, ou bien par batch, pour un petit groupe de 200 à 300 destinataires).
  3. Synthétiser votre sms en limitant au maximum le recours aux “stop words”.
  4. Privilégier les envois en POST, plutôt que les envois en GET (limite de 2 000 caractères par envoi).